Sentier des trotteurs

 

 

CÉA

 

Le Carrefour Écotouristique des Appalaches possède son conseil d'administration qui s'occupe de la gestion du "Sentier des trotteurs".

 

Cet organisme à but non lucratif qui oeufre dans la région des Bois-Francs, est un pionnier dans le développement touristique de la région. Fondée depuis 1999 à Sainte-Hélène-de-Chester, ses différentes réalisations ont pour objectif premier de rendre accessible la forêt à la

population.

 

- Notre historique;

 

- Articles de presse;

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HISTORIQUE DU CÉA

Il était une fois…


C'est au cours de l'année 1998 qu'Yvan Riopel et Hubert Guillemette, deux citoyens de Sainte-Hélène-de-Chester, se rencontrent sur le perron du Dépanneur Chez Gaston. Yvan avait remarqué que l'édifice de l'ancienne école n'était plus utilisé depuis quelques années. Ils se sont mis à rêver que cet édifice pourrait devenir le point central de plusieurs activités de plein air. De plus, Yvan et Hubert avaient déjà sillonné quelques chemins forestiers dans la municipalité qui ressemblaient à l'ébauche d'un sentier.

Une assemblée de fondation fut convoquée où plusieurs citoyens se joignirent à l'idée. Le Carrefour Écotouristique des Appalaches venait de naître. Le projet d'acquérir l'édifice de l'ancienne école fut cependant abandonné après inspection des lieux et analyses des coûts d'achat de l'immeuble. Mais le rêve d'offrir un lieu de marche en forêt demeurait en ces personnes. C'est ainsi que suite à plusieurs corvées bénévoles de nettoyage, d'émondage, de déblaiement de branches, de drainage du sol et de balisage, deux boucles de sentier totalisant 11 km voient le jour. À travers les années, le sentier gagne en popularité et attire chaque année plus de 500 randonneurs à venir se défoncer sur le Sentier du Pic pour certains ou méditer sur le bord du Sentier des Cascades pour d'autres.

Au cours de l'année 2007, la possibilité de relier la Municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester à la Ville de Victoriaville par un sentier pédestre éperonne notre ambition. Notre première étape fut de produire une d'étude de faisabilité pour relier ces deux municipalités. Pour se faire nous avons fait appel à des étudiants universitaires en géomatique appliquée à l'environnement (sincère remerciement à Simon Magnan, Jean-Samuel Proulx-Bourque et Jean-Sébastien Moreau), qui ont réalisé bénévolement le plan d'aménagement d'un sentier reliant le mont Arthabaska à Saint-Hélène-de-Chester. Suite à des rencontres avec plusieurs bénévoles du sentier et à partir des informations recueillies auprès de ceux-ci, ils ont réalisé le plan d'aménagement en utilisant des photographies aériennes ainsi que les normes d'aménagement en vigueur.

Par la suite, une aide financière nous a été accordée par la Conférence Régionale des Élus pour débuter les démarches de demande de droits de passage et d'aménagement du sentier. Les travaux se sont bien déroulés et l'ouverture de cette nouvelle portion de sentier de 26 kms s’est faite comme prévu l'été 2010 lors du 150ème de Sainte-Hélène de Chester et une randonnée inaugurale a été organisée pour l’occasion.

Plus de dix ans après l'inspiration première, nous pouvons enfin affirmer : Quelques petits pas pour l'Homme, un grand pas pour nos municipalités!

Invitation à tous
Avez-vous déjà eu l'occasion d'admirer la variété présente dans une forêt mixte telle que nous avons chez nous? Ce sentier est unique en son genre du fait qu'il serpente des terres privées souvent aménagées, laissant voir aux marcheurs différents types d'aménagement: une plantation de noyers cendrés, de chênes rouges, une éclaircie faite dans une plantation d'épinettes, des érablières en production et des cerisiers tardifs en forêt naturelle. De plus, il est très sécuritaire et ouvert toute l'année. Venez constater par vous-mêmes l'engouement qu'il exerce sur les amateurs de plein air, qui s'y rendent parfois par autobus entiers! Pour ceux qui préfèrent surfer un peu avant de chausser leurs bottines, notre site web renferme toute les informations nécessaires. Au plaisir!

Nous tenons à remercier les propriétaires des terrains sillonnés par le sentier et toutes les personnes qui se sont impliquées depuis le début dans ce projet. Sans leur partenariat, ce sentier serait demeuré un rêve.